vidéo : l'homme d'église franc

Aller en bas

Re: vidéo : l'homme d'église franc

Message  Pierre V le 13/2/2017, 22:08

Résumé de l'épisode sur l'homme d'Eglise franc:

Première étape: sud de la France, sur l'île de Saint Honorat, au large de Cannes.

Abbaye de Lérince, toujours active. Des archéologues fouillent à côté. On y trouve apparemment les premières traces d'une toute petite église du Ve siècle. Les moines qui l'ont construite y ont été enterrés. Les premières traces se trouvent au sud car c'est le point d'entrée de la religion (venue de Jérusalem puis de Rome).
Le Ve siècle est à la croisée entre le monde païen et chrétien.

Il y a un mouvement en deux temps: d'abord, ce sont surtout les élites qui se convertissent, notamment suite à la conversion de Clovis. L'élite va se mettre à construire des bâtiments religieux, notamment pour assurer le salut de leur âme. Pendant ce temps, les croyances païennes restent inscrites dans la paysannerie. Ce sont des "saints" qui vont se charger de convertir les populations.

Deuxième étape, à Saint-Quentin, à la basilique.
Le tombeau de Saint Quentin y aurait été retrouvé par Christian Sapin du CNRS. Saint Quentin serait à l'origine de la christianisation de cette région. Pour vérifier cette hypothèse, les archéologues ont recherché la tombe du saint. Sous la basilique, de nombreux sarcophages ont été retrouvé dont celui de Quentin. Des petites trous accueillaient des petites poutres de bois qui ont été datées du 4e siècle. Donc il y a un fond historique derrière le mythe. Plus tard, on renforce la légende de ce martyr en lui attribuant des pouvoirs. Le culte du saint rend la dévotion plus concrète.
Un sarcophage avec l'inscription Saint Quentin a été déplacé à portée de dévotion des fidèles, dans la basilique. A l'origine, c'est une petite église qui accueillait les fidèles. Il y a également une relique: une main momifiée, dite de Saint Quentin mais datant en fait du 16e siècle et remplaçant la main volée au 15e siècle.
Les reliques et les tombes des saints sont très importants, à tel point que des villes se créent autour des saints et des reliques.

Troisième étape: Molles, en Auvergne
Une grande église franque y a été retrouvée. On voit les bases en pierre et en calcaire (importé d'un lieu éloigné de plus de 100km). Le lieu de construction est très isolée mais elle est dans un lieu stratégique: elle permet de christianiser les zones montagneuses difficiles d'accès. C'est un relais pour la religion. De là, les prêtres pouvaient aller répandre la parole.
Les fouilles révèlent un possible baptistaire.
La christianisation passe aussi par l'instauration des jours chômés et de fêtes, notamment le dimanche où on ne travaille pas et on prie. La promesse du paradis après la mort instaure l'enterrement vers l'Est, vers Jérusalem. On est enterré avec des objets montrant qu'on est chrétien. [remarque: à l'époque carolingienne, cette pratique est abandonnée. On est enterré avec un linceul et la mode de l'enterrement habillé disparait, ce qui explique la rareté des traces archéologiques de vêtements carolingiens retrouvés par rapport aux vêtements mérovingiens pourtant plus anciens]

En bref:
Reportage très intéressant sur les débuts de la chrétienté dans la paysannerie franque. Quelques traditions sont mises en place à cette époque là et perdure jusqu'à l'époque carolingienne.
avatar
Pierre V
Membre

Messages : 41
Date d'inscription : 27/09/2016
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

vidéo : l'homme d'église franc

Message  Jean Guillaume le 7/2/2017, 21:51

avatar
Jean Guillaume
Membre

Messages : 509
Date d'inscription : 05/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum